16/10/2014 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Infectiologie

Séroprévalence du virus Ebola chez le chien

La proximité du chien domestique avec l’homme suscite de nombreuses questions sur son rôle potentiel dans l’épidémiologie du virus Ebola.

La décision récente des responsables sanitaires espagnols d’euthanasier le chien de l’aide-soignante contaminée en Espagne a fait le tour des médias et a suscité des pétitions de soutien de nombreux défenseurs des animaux. Une étude publiée en 2005 sur des chiens testés lors d’une précédente flambée a révélé une séroprévalence de 31,8 % dans les villages où des cas humains et des carcasses d’animaux infectés on été enregistrés.
L’espèce canine serait ainsi susceptible d’être infectée de manière naturelle et asymptomatique. Elle pourrait être excrétrice pendant une courte période (urines, fèces, salive), les auteurs ont donc appelé à considérer « l’infection canine à Ebola (…) comme un risque potentiel pour l’infection humaine et la dissémination du virus ».

Retrouvez l'intégralité de cet article en page 26 de La Semaine Vétérinaire n° 1601

Hélène Rose

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Cet ouvrage vous apporte les clés pour devenir acteur de votre image, faites-vous connaître sur la toile, rendez-vous visible et disponible pour vos clients actuels et futurs tout en soignant votre e-réputation. Que vous soyez débutant ou expert en informatique.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...