La journée « sans professions libérales » s’organise

Le nom de l'auteur ici | 24.09.2014 à 10:09:09 |
©

À quelques jours de la journée « sans professions libérales du 30 septembre », la mobilisation gagne les professionnels sur l’hexagone.

Mardi prochain, de nombreux professionnels fermeront leur porte pour s'opposer au projet de loi « croissance et pouvoir d'achat ».
Sur Internet, les réseaux sociaux, la mobilisation prend de l’ampleur. Les posters s’affichent sur les vitrines des cliniques, officines, études, etc. Des tracts sont distribués au public pour les informer des raisons de la colère face à ce projet de Loi.
L'Union nationale des professions libérales (Unapl) met à disposition des outils de communication et un argumentaire.
La profession vétérinaire s’associe à ce mouvement et le Syndicat national des vétérinaires d'exercice libéral (SNVEL) appelle aussi les confrères à la mobilisation. Il met à leur disposition des kits téléchargeables sur leur site.

M.N.

1 commentaire
avatar
BOURBON KID 19 le 25-09-2014 à 10:04:21
Et si on avait plutôt envisagé une journée sans TVA , retenue à la base , placée sur un compte , comme une sorte d'otage ...;
Et d'une , celà n'aurait pas affecté nos CA , ni notre crédibilité auprès d'un public qui sera toujours mécontent de trouver porte close , quand bien même la cause est belle ; et de deux , il me semble que le gouvernement est plus sensible à une vraie révolution qu'à une révolte , que nous paierons quoi qu'il arrive par des heures sup'de rattrapage ...
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK