Débat sur les denrées issues d’animaux clonés

CRB | 19.08.2014 à 17:26:57 |
© DR

La question de la mise sur le marché de la nourriture provenant d’animaux clonés est à nouveau posée à Bruxelles.

Le débat sur la mise sur le marché de la nourriture provenant d’animaux clonés est en cours, à Bruxelles.

La Commission européenne et le Parlement souhaitent revoir la législation sur les nouveaux aliments, après une première tentative en 2011. Cela avait abouti à l’interdiction du recours au clonage dans la reproduction animale (pour la production alimentaire) et des produits comestibles issus d’animaux clonés. Le point de discorde étant celui de l’étiquetage obligatoire de ces denrées. Puis en décembre 2013, trois textes ont été présentés par la Commission européenne sur ces nouveaux aliments.

Le 15 juillet 2014, la Commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale a voté une proposition. Ses conclusions sont en faveur de l’interdiction « de la mise sur le marché des denrées alimentaires obtenues à partir de descendants de clones, toutes espèces confondues ».

La présidente de la commission des affaires européennes, Danielle Auroi, rappelle que le clonage animal n’est pas aujourd’hui pratiqué à des fins alimentaires dans l’Union européenne. Face aux propositions de directive et de règlement des organes européens, elle « se félicite des propositions de la Commission européenne visant à interdire la technique du clonage à des fins agricoles ainsi que la mise sur le marché, y compris à l’importation, d’animaux clonés, d’embryons clonés et de denrées alimentaires obtenues à partir d’animaux clonés. »

Aussi, elle « souhaite que cette interdiction soit étendue à la mise sur le marché de semences d’animaux clonés. Mais elle « estime qu’un système de traçabilité rigoureux sur les clones, leurs descendants et le matériel reproductif issu de ces animaux doit impérativement être mis en œuvre dans l’Union européenne ainsi que dans les États tiers pratiquant le clonage à des fins agricoles. » Enfin, la Commission européenneest invitée à mettre au point « une méthode scientifique permettant l'identification des produits issus d’animaux clonés. »

CRB
3 commentaires
avatar
Anonyme le 20-08-2014 à 10:27:25
On reste primaire dans le raisonnement. Le plus simple serait de commencer par interdire de breveter ces animaux et ces produits. Cela ferait repenser le modèle "économique".
avatar
Anonyme le 01-09-2014 à 22:58:53
... interdiction « de la mise sur le marché des denrées alimentaires obtenues à partir de descendants de clones, toutes espèces confondues ».

Vraiment "toutes espèces confondues" ? Ou "toutes espèces animales confondues". La seconde proposition n'a pas de justification en santé humaine. La première est suicidaire étant donnés les pratiques culturales et l'utilisation de microbes en alimentation.
avatar
Clarisse Burger, Vétérinaire le 02-09-2014 à 10:54:15
La députée écologiste du Puy-de-Dôme et présidente de la commission des Affaires européennes, Danielle Auroi, a demandé "l'interdiction de la mise sur le marché de denrées alimentaires issues de descendants de clones toutes espèces confondues". Il s'agit de toutes espèces animales.
La Commission européenne a présenté en décembre dernier un « paquet législatif » relatif aux nouveaux aliments, au clonage des animaux d’élevage et aux denrées alimentaires issues d’animaux clonés.
Le texte relatif au clonage des animaux d’élevage prévoit d’interdire provisoirement, pour une durée qui n’est toutefois pas précisée, le clonage des animaux des espèces bovine, porcine, ovine, caprine et équine élevés ou reproduits à des fins agricoles.
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK