Le rapport sur les professions réglementées est dévoilé !

Le nom de l'auteur ici | 03.08.2014 à 20:37:00 |
©

Ce 3 août, Le Journal du Dimanche tente de faire monter l’audimat avec le titre choc de sa Une et en dévoilant l’intégralité du rapport de l’Inspection générale des finances sur son site.

“Santé, La fin des privilèges” : la Une du numéro de ce 3 août du Journal du Dimanche fait écho aux récents débats qui animent les professions réglementées depuis quelques semaines et suite à l’annonce le 10 juillet dernier du Ministre Arnaud Montebourg de bouleverser les lignes. Plusieurs passages du rapport de l’Inspection générale des finances avaient fuité ces derniers jours (rémunérations, numerus clausus, etc.).
Le site Internet du journal dévoile aujourd’hui l’intégralité du fameux rapport de Bercy sensé apporter une approche économique de 37 professions et activités réglementées.

« Un big bang » du monde de la santé est prôné martèle le journal, « seuls les médecins resteraient à l’écart du changement ». Michel Chassang, médecin et président de l’Unapl est interviewé dans cette édition, « ce texte évoqué dans la presse, moi je ne l’ai pas ! Des bribes d’information ont été données aux différentes professions reçues par le cabinet d’Arnaud Montebourg ces derniers jours » se défend t-il. Le président des professionnels libéraux envisage aussi « un vaste mouvement de protestation pour la rentrée ».

Le rapport aborde de multiples facettes dont les restrictions à l’accès au capital que la mission qualifie de « sédimentation historique et complexe par ailleurs contestée sur le plan européen ». Elle envisage l’option du « principe de la liberté d’investissement pour la plupart des professions où telle n’est pas la règle aujourd’hui », la mission suggère avec l’éventualité de cette option, que « l’intensification de la concurrence qui pourrait résulter, s’accompagne d’un renforcement des prérogatives des ordres professionnels en matière de contrôle déontologique et de sanction ».

Côté vétérinaire, le Journal du Dimanche relance l’antienne du « conflit d’intérêts », et de poursuivre sur des « actes vétérinaires sous-tarifés et compensés par des prix excessifs sur les médicaments » et des « mauvais fonctionnements du marché, voire parfois entente anti-concurrentielle ». Une piste avancée par la mission pour les vétérinaires est d’inviter « les professionnels à publier en ligne le tarif de consultation et leurs prix de vente des médicaments vétérinaires destinés aux animaux domestiques ».
A suivre …

M.N.

1 commentaire
avatar
Anonyme le 03-08-2014 à 23:31:01
Un rapport de Bercy avec des juxtapositions sans pertinence, des chiffres à la va - vite, des conclusions caricaturales, et aucune concertation ... voilà qui ouvre les perspectives d'une rentrée tumultueuse
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...