29/07/2014 | Le Point Vétérinaire.fr

© D.R

Sécurité des aliments

Une liste des dix parasites d'origine alimentaire les plus nuisibles publiée

La prochaine étape est l’élaboration de nouvelles directives pour le commerce alimentaire mondial afin de contrôler la présence de ces parasites dans la chaîne alimentaire. 

Taenia solium (dans la viande de porc), Echinococcus granulosus  et Echinococcus multilocularis  (dans les produits frais), Toxoplasma gondii (dans la viande des petits ruminants, de porc, de bœuf, de gibier),
Cryptosporidium spp.
(dans les produits frais, les jus de fruits, le lait), Entamoeba histolytica (dans les produits frais), Trichinella spiralis (dans la viande de porc), Opisthorchiidae (chez les poissons d'eau douce), Ascaris spp. (dans les produits frais), Trypanosoma cruzi (dans les jus de fruits). Voici la liste des dix principaux parasites d’origine alimentaire jugés les plus nuisibles pour l’homme à l’échelle mondiale. Elle a été publiée conjointement par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) début juillet dernier et figure dans leur rapport commun « Multicriteria-based ranking for risk management of food-borne parasites ».  Cette tête de liste des parasites nuisibles a été élaborée sur la base de cinq critères : le nombre de maladies mondiales qu’ils provoquent, leur répartition, la morbidité aiguë, la morbidité chronique, et leur impactéconomique. Pour se faire, un appel mondial à l’information a été lancé par la FAO et l’OMS, auquel ont répondu 22 nations. La publication de cette liste et du rapport de la FAO et de l’OMS est une première étape avant l’élaboration de nouvelles directives pour le commerce alimentaire mondial afin d’aider les pays à contrôler la présence de ces parasites dans la chaîne alimentaire. Ces derniers affectent la santé de millions de personnes chaque année dans le monde, rappelle la FAO, qui indique par ailleurs « qu’il est difficile de connaître la diffusion mondiale des parasites car de nombreux pays n'imposent aucune obligation de notifier leur présence aux autorités de santé publique »

Nathalie Devos

Les dernières réactions

  • 29/07/2014 à 20:21
    Anonyme
    alerter
    Ils ont oublié le Arnis Montebourdis, dangereux parasites de l'economie nationale.

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...