La place de l’animal de compagnie au cœur du congrès de l’Isaz

Hélène Rose | 25.07.2014 à 14:00:24 |
© Rafal Olechowski

La 23e édition du congrès annuel de l’Isaz s’est tenue à Vienne, en Autriche, du 19 au 22 juillet. Avec, comme fil conducteur, les interactions entre l’homme et l’animal dans la société.

Chaque année, le congrès de l’Isaz (International Society for Anthropozoology) explore les relations entre l’homme et l’animal. La place du chien dans la société a notamment été mise en avant. Parmi les intervenants, Kerstin Meints, de l’université Lincoln (Grande-Bretagne), a abordé la fréquence des mauvaises interprétations des attitudes faciales et corporelles canines, aussi bien par les enfants que les adultes. Elle a présenté l’avancée du programme Blue Dog en Grande-Bretagne, qui vise à sensibiliser les professionnels de santé animale et humaine, mais aussi les propriétaires. Outre un site internet régulièrement enrichi1 et la promotion d’un DVD, des actions sont organisées dans les écoles. Un autre conférencier s’est lui intéressé à la manière dont les chiens perçoivent les visages humains. Plusieurs études se sont également penchées sur les différences de comportement entre des loups et des chiens élevés dans des conditions similaires.

Concernant la responsabilité de l’homme vis-à-vis de la santé de son animal de compagnie, Benjamin Hart s’est appuyé sur l’étude rétrospective, qu’il a présentée en 2013, traitant de l’influence de la stérilisation précoce sur le développement de problèmes articulaires et de cancers. Ce travail offre des pistes de réflexion pour des études complémentaires disposant de cohortes significatives.

Les bénéfices des interactions entre les animaux, chiens, chats et chevaux, avec les enfants et les adolescents autistes ont aussi fait l’objet de plusieurs interventions. Quelques présentations se sont également focalisées sur les interactions avec les animaux de production.

 1 http://www.thebluedog.org/en/

Voir aussi le site francophone, moins complet : http://www.lechienbleu.be/

Hélène Rose
1 commentaire
avatar
Anonyme le 27-07-2014 à 23:44:37
Intéressante initiative que le "blue dog". C'est dommage que le concept reçoive moins d'échos en France qu'au Royaume - Uni ou encore dans certains pays nord européens
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK