17/07/2014 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Budget 2015 des ministères

Près de 250 millions d’euros en moins pour l’Agriculture

Le gouvernement a dévoilé, le 9 juillet dernier, les grandes lignes des crédits octroyés aux différents ministères pour 2015. Celui de l’Agriculture figure parmi ceux qui seront mis le plus à la diète. Son budget 2015 s’établira à 4,071 milliards d’euros, soit une baisse de 5,63 % par rapport à 2014.

À l’occasion du débat d’orientation des finances publiques à l’Assemblée nationale, le gouvernement a dévoilé, le 9 juillet dernier, les grandes lignes des crédits (hors dette et pension) octroyés aux différents ministères pour 2015 et, plus globalement, des économies à réaliser par l’État d’ici à 2017. L’an prochain, celles-ci sont prévues à hauteur de 1,8 milliards d’euros en valeur. Par ailleurs, selon les prévisions, les dépenses des ministères baisseront de 2,1 milliards d’euros en 2016 et de 2,3 en 2017.
Mais tous les ministères ne seront pas mangés à la même sauce.  
Celui de l’Agriculture figure parmi ceux qui seront mis le plus à la diète. Son budget pour 2015 s’établira à 4,071 milliards d’euros, soit une baisse de 5,63 % par rapport à 2014, ce qui représente près de 250 millions d’euros (243 exactement) en moins.
Notre ministère de tutelle se place juste avant celui le plus touché par les rabots financiers : celui de l’Économie (- 8,42% par rapport à 2014, soit un budget de 1,7 milliard d’euros en 2015).
Et les prévisions pour les années suivantes ne sont guère plus réjouissantes : pour notre ministère de tutelle, elles font état d’un budget de 3,995 milliards d’euros pour 2016 et de 3,992 milliards en 2017.
Bercy a également révélé le nombre de postes créés ou supprimés pour l’ensemble des ministères en 2015. Au total, 10 254 postes seront créés l’année prochaine (dont 9 421 pour le seul ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche), contre 11 431 suppressions.
Notre ministère s’en sort mieux que d’autres sur le plan des effectifs, avec “seulement” 25 suppressions de postes, contre 2 491 pour le ministère des Finances et des Comptes publics, et 7 500 pour celui de la Défense, par exemple.

Nathalie Devos

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...