15/07/2014 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Filière porcine

Mesures de protection mises en place vis-à-vis de la DEP

Les organismes de sélection porcine anticipent une éventuelle introduction du virus de la diarrhée épidémique porcine.

Bien que le virus de la diarrhée épidémique porcine (DEP) ne soit pas présent en Europe, les organismes de sélection porcine (OSP) (adhérents à l’ l’Agence de la sélection porcine) anticipent une possible introduction sur notre territoire de ce nouveau type de coronavirus lors de l’importation de reproducteurs ou de semence provenant de pays touchés. L’ensemble des OSP s’est donc engagé à mettre en place plusieurs mesures de protection.

Pour les importations d’animaux vivants, il sera ainsi demandé à l’élevage fournisseur de faire réaliser une recherche du virus par PCR sur fèces ou fluide oral, dans les sept jours avant le départ et sur un échantillon de dix animaux au minimum pour s’assurer de la négativité du résultat avant l’importation en France. Un certificat (daté du jour ou de la semaine qui précède le départ des animaux) du vétérinaire de l’élevage fournisseur garantissant l’absence de signes cliniques évocateurs de DEP et l’absence de diagnostic de DEP dans l’élevage sera exigé. De plus, l’éleveur fournisseur devra envoyer un mail confirmant l’absence de signes cliniques dans son élevage le jour de l’arrivée des reproducteurs en France. Une fois sur l’hexagone, les animaux subiront une quarantaine d’au moins quinze jours. A partir du dixième jour de quarantaine, une recherche du virus par PCR sur fèces ou fluide oral d’au moins dix individus sera réalisée.

Les trois premières exigences appliquées vis-à-vis des animaux vivants se déclinent lors d’importation de semences dans les centres d’insémination artificielle (CIA) : résultat de la recherche du virus par PCR sur fèces ou fluide oral réalisée dans les sept jours avant la date de prélèvement de la semence sur dix porcs au minimum ; obtention d’un certificat du vétérinaire du CIA fournisseur pour les animaux dont la semence est prélevée (daté du jour ou de la semaine qui précède le prélèvement de la semence) et mail du CIA confirmant l’absence de signes cliniques demandé le jour d’arrivée e la semence en France.


Nathalie Devos

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...