Expérimentation animale : la formation des personnels mieux encadrée

C.B. | 24.06.2014 à 18:55:16 |
©

Dans le cadre de la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques, les vétérinaires vont bénéficier d'une formation adaptée pour conseiller les établissements concernés.

Dans le cadre de la directive européenne 2010/63 relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques, un nouveau dispositif réglementaire se met en place. Il formalise les compétences et les responsabilités des personnels. La Commission européenne a posé la question de la formation adaptée et du maintien des compétences des vétérinaires impliqués dans l’amélioration des conditions d’hébergement de ces animaux.

Cette directive impose notamment qu’un « vétérinaire désigné compétent en médecine des animaux de laboratoire » soit chargé, dans tout établissement éleveur ou utilisateur, de donner des conseils sur le bien‑être et le traitement des animaux. Sur son site, le Ministère de l’Agriculture rappelle la règle dite des 3 R : « Remplacer, Réduire, Raffiner ». Ce qui veut dire remplacer l’utilisation des animaux par des méthodes alternatives validées dès que cela est possible, réduire le nombre d’animaux utilisés notamment grâce à des analyses biostatistiques adaptées, et raffiner les procédures en utilisant les meilleurs méthodes possibles.

C.B.
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK