12/06/2014 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Examens complémentaires

Dossier Spécial : journées des GTV 2014

Si l’édition 2014 des journées nationales des Groupements techniques vétérinaires (GTV) ne comportait pas de grandes nouveautés, un point clair et détaillé sur les possibilités offertes aux praticiens en matière d’examens complémentaires et, surtout, des éléments de réflexion sur ce qui peut être proposé aux éleveurs – dans quelles conditions et pour quels objectifs – étaient au programme.

Les examens complémentaires se répartissent classiquement entre les analyses de sang et d’urines, l’histopathologie et l’imagerie médicale. Tout, ou presque, est possible : la pertinence de l’examen, son coût, la disponibilité du matériel et des outils nécessaires, ainsi que l’urgence sont autant d’éléments de choix pour le praticien. En ouverture des journées nationales des GTV, Cécile Hervé-Bazin (commission environnement de la SNGTV) a exposé les trois grands principes fondateurs de la relation de confiance qui doit s’établir entre le praticien, son client et – lorsque c’est le cas – le laboratoire d’analyses vétérinaires : la compétence, la bienveillance et des valeurs partagées.
Les examens complémentaires sont un des leviers qui permettent au praticien d’instaurer la confiance dans sa relation avec son client. Ce sentiment est le problème de celui qui veut obtenir la confiance d’autrui. Le praticien a donc intérêt à capitaliser sur ses compétences, mais aussi sur sa bienveillance à l’égard de l’éleveur. Si ce dernier ne comprend pas l’utilité d’un examen ou si le résultat n’est pas clair, il existe un risque de perte de confiance dans le test utilisé, ainsi que dans le vétérinaire. Il importe que les valeurs partagées par les deux interlocuteurs et ce qu’ils attendent d’un examen complémentaire soient, sinon identiques, du moins compatibles. Un dialogue ouvert, dans lequel l’éleveur est en mesure d’exprimer ses attentes et les faire partager au praticien, est un moyen d’augmenter le capital confiance.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans La Semaine Vétérinaire n°1589 en pages 29 à 41.

Stéphanie Padiolleau

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...