L’ostéopathie : une situation encore floue

Marine Neveux | 07.05.2014 à 14:50:05 |
©

En France, la réglementation de l’ostéopathie vétérinaire a subi des remous ces dernières années : du décret d’application pour l’ordonnance de juillet 2011, toujours en attente de parution, au diplôme interécole (DIE) d’ostéopathie vétérinaire dont l’examen devrait être organisé en juin prochain. La réflexion avance.

Différentes réunions se sont tenues ces derniers mois sur l’ostéopathie vétérinaire. Les représentants des organisations professionnelles vétérinaires (OPV) martèlent la nécessité d’une formation de qualité. Leur conclusion est qu’une reconnaissance et un encadrement académique de la pratique sont essentiels pour le public et les confrères.
Au-delà du système de formation, la question des débouchés professionnels et des besoins mérite d’être posée.
Comparativement, l’ostéopathie humaine soulève aussi des interrogations, car la discipline est confrontée à certains écueils : absence de débouchés, sureffectifs, formations de niveaux très variables, information trompeuse du public, etc. Le rapport de l’Osteopathic International Alliance, publié en début d’année, met en avant les différences de règlementation selon les pays, à travers le monde.

Découvrez le dossier de La Semaine Vétérinaire n°1584 du 9 mai prochain.

Marine Neveux
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK