07/05/2014 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Santé équine

Bilan d’étape de la myopathie atypique

Les cas équins compatibles avec le diagnostic de la myopathie atypique sont recensés sur l’Hexagone en ce début de mois de mai. 23 cas déclarés par les vétérinaires sentinelles sont actuellement compatibles avec le diagnostic de cette maladie, rapporte le Réseau d’épidémiosurveillance des pathologies équines (Respe).

Une étude conjointe entre le Respe et l’Amag (Atypical myopathie alert group) est en cours. Le réseau invite ainsi les confrères à prélever un ou deux tubes secs, des échantillons de paille et de foin, et à les adresser au Labéo Frank Duncombe. « Ces échantillons seront conservés pour l'évaluation de nouvelles méthodes diagnostiques et des tests ultérieurs » explique le Respe. En outre, « nous invitons les propriétaires d'équidés victimes de la myopathie atypique à collecter et congeler (- 20°C) les plantules issues de graines d'érable sycomore retrouvées dans leurs pâtures ». Ces échantillons seront aussi utilisés à des fins de recherche sur la toxine. Ils seront collectés ultérieurement à domicile par les techniciens en charge de l'étude.

Marine Neveux

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...