30/04/2014 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Collèges européens

La spécialisation vétérinaire avance en Europe

Les membres du Conseil européen de la spécialisation vétérinaire se sont réunis récemment. Ils ont évoqué plusieurs affaires européennes, dont la nouvelle directive relative aux qualifications professionnelles. Ce cadre commun de formation pourrait aboutir à une reconnaissance formelle et légale de la spécialisation en Europe.

Le Conseil européen de spécialisation vétérinaire a validé la création des collèges d’aquaculture et d’urgences et de soins intensifs. L’initiative d’établir un collège européen de microbiologie vétérinaire – y compris de virologie, de bactériologie et de mycologie – a reçu un accueil favorable. Un projet détaillé figurera à l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale, en avril 2015.
Didier-Noël Carlotti et plusieurs diplomates français se sont mobilisés pour la légitimation des collèges et des spécialistes européens en France depuis les années 1990.
Le Code rural permet la reconnaissance automatique des diplômes européens. Depuis 2009, le titre de spécialiste vétérinaire est protégé par un décret et subordonné au Conseil national de la spécialisation vétérinaire. Il est aujourd’hui réservé aux titulaires d’un diplôme d’études spécialisées vétérinaires (DESV) et aux diplomates européens, même si, pour l’instant, seuls sept des 25 collèges sont reconnus.
La France sert de modèle à l’Espagne, qui suit une démarche similaire mais encore non aboutie. Actuellement, les confrères ibériques diplômés de collèges européens ne sont pas légalement reconnus dans leur pays. Par conséquent, ces vétérinaires ont fondé, avec ceux issus de collèges américains, une association pour faire entendre leur voix.

Voir l'article complet en pages 14 et 15 de La Semaine Vétérinaire n°1583.

Karin de Lange

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...