Le Sénat laisse planer le doute sur l’interdiction des remises

Éric Vandaële | 16.04.2014 à 17:40:01 |
©

Les sénateurs suppriment la marge maximale de 15 % à la revente au détail des antibiotiques critiques. Les sénateurs ont adopté, le 14 avril vers 22 h, les articles 20 et 20 bis de la loi d’avenir pour l’agriculture. Les députés avaient mis un quart d’heure pour expédier cet article, sans grand débat. Les sénateurs ont pris trois fois plus de temps.

Tout comme à l’Assemblée nationale, aucun confrère sénateur n’était présent dans l’hémicycle au moment de cette discussion nocturne, où il a pourtant été beaucoup question de notre profession.Les pharmaciens manquaient à l’appel également. Aucun amendement ni débat n’a remis en cause le couplage prescription-délivrance. Et les pharmaciens ont cessé de déposer des amendements visant à les exclure des mesures d’interdiction de recevoir des cadeaux ou des remises de la part des laboratoires pharmaceutiques vétérinaires. La fin de la marge plafonnée à 15 %Point positif : les sénateurs ont été convaincus que le fait de limiter la marge de revente au détail des ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Éric Vandaële
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK