Une réalité professionnelle disparate en Europe et aux États-Unis

Clarisse Burger | 27.03.2014 à 15:48:01 |
©

Résultats financiers, salaires, temps de travail, niveau de stress, satisfaction professionnelle, équilibre de vie, tarifs, etc. La dernière étude Vetspanel du cabinet CM-Research livre des données chiffrées relatives aux vétérinaires canins européens et américains.

S’ils sont nombreux à résister à la crise, les praticiens d’Europe du Nord, plutôt satisfaits dans leur travail, affichent des revenus annuels plus élevés que la moyenne. Radioscopie des divers profils.Pour plus d’informations, voir le dossier de La Semaine Vétérinaire n° 1578 du 28/03/14 en pages 27 à 32.

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Clarisse Burger
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK