Indemnité de non-concurrence : les implications pour l’employeur

Jean-Pierre Kieffer | 27.03.2014 à 16:01:01 |
©

Le versement d’une indemnité de non-concurrence doit figurer sur les bulletins de salaire. Cela contraint l’employeur à établir au salarié des feuilles de paye après son départ de l’entreprise. Comment calculer et présenter ces bulletins particuliers ? Quelles sont les règles à respecter par le chef d’entreprise ?

L’insertion d’une clause de non-concurrence dans un contrat de travail n’est ni obligatoire ni automatique. Cette clause interdit au salarié vétérinaire d’exercer, tant pour son compte que pour celui d’un tiers, dans un périmètre et pendant une durée définis dans le contrat.Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1578 du 28/03/14 en page 40.

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Jean-Pierre Kieffer
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK