Les réformes de la retraite et les professions libérales

Clarisse Burger et Catherine Bel | 06.03.2014 à 16:33:26 |
©

Notre système de retraite, qui repose sur les principes de la répartition et de la solidarité, restera-t-il pérenne ?

Sa situation financière mise à mal par la crise économique, le chômage difficile à éradiquer, le vieillissement de la population et un déficit croissant ont engendré une réforme, la cinquième en deux décennies. Les professions libérales qui relèvent d'une organisation spécifique ont en moyenne une pension plus élevée. François Courouble, président de la CARPV, revient sur leur avenir depuis la loi du 20 janvier 2014.Pour plus d’informations, voir le dossier de La Semaine Vétérinaire n° 1575 du 7/03/14 en pages 20 à 27.

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Clarisse Burger et Catherine Bel
2 commentaires
avatar
ROBERT TELLIER ROBERT , Vétérinaire le 06-03-2014 à 19:39:11
Bonjour,
En francs ou euros constants le rendement des prestations de la CARPV pour la retraite complémentaire est de 13,4% sur la période 01/01/1976 - 01 /
avatar
ROBERT TELLIER ROBERT , Vétérinaire le 06-03-2014 à 19:39:12
Bonjour,
En francs ou euros constants le rendement des prestations de la CARPV pour la retraite complémentaire est de 13,4% sur la période 01/01/1976 - 01 /
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK