Les sages épinglent le ministère de l’Agriculture

Nathalie Devos | 20.02.2014 à 16:42:17 |
©

« L’absence de contrôle à un niveau significatif et l’absence de sanctions suffisantes mettent en lumière des anomalies graves ». Telle est la conclusion du rapport de la Cour des comptes dans sa partie dédiée à la sécurité sanitaire de l’alimentation, rendu public le 11 février 2014.

S’ils reconnaissent que le ministère de l’Agriculture pâtit de la baisse de ses effectifs dédiés à la sécurité sanitaire des aliments, les rapporteurs considèrent que sa mission dans ce domaine est insuffisamment remplie. Dans les établissements de production et de transformation de denrées d’origine animale, y compris les abattoirs (agréés ou non), le nombre de contrôles a diminué de 17 % entre 2009 et 2012. Par ailleurs, le taux de contrôles n’est que de 7 % pour les établissements de remise directe au consommateur.La faiblesse des contrôles sur les produits d’origine animale en provenance de l’Union européenne (« contrôles à destination ») est également ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Nathalie Devos
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...