20/02/2014 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Enseignement

L’ENV d’Alfort travaille à son redressement

L’ENVA est-elle en train de renaître ? Son directeur, Marc Gogny, explicite le plan de redressement et les premiers résultats.

Où en est la prestigieuse école nationale vétérinaire d’Alfort ? Fin 2012, enseignants, chercheurs, étudiants, personnel technique et administratif de l’ENVA manifestaient leurs inquiétudes concernant l’avenir de l’établissement, confronté à une situation financière aggravée, des bâtiments inscrits aux monuments historiques coûteux à entretenir, une baisse de la masse salariale, etc. À l’heure du redressement des comptes publics et sur fond de crise, l’école n’avait plus le choix : un plan de redressement a été mis en place, avec pour objectif un apurement du déficit budgétaire, une restauration du fonds de roulement de l’établissement et un budget par activité. Un plan de rénovation et de regroupement des bâtiments, également prévu, devrait s’étaler sur dix ans.

Son mariage avec l’université Paris-Est Créteil (Upec), en 2012, a apporté à Alfort « un appui personnel, technique et politique », mais pas financier, puisque chaque établissement reste indépendant. « Il y a un an, nous annoncions pour 2013 un déficit prévisionnel de 2,2 millions d’euros. Parallèlement, après une phase de diagnostic en interne et deux audits externes, nous avons pu identifier les deux composantes de ce déficit : la première purement interne à l’école qui se devait d’améliorer ses pratiques de gestion, la seconde qui en revanche lui échappait, car elle correspond à un déficit structurel lié à la dégradation d’un patrimoine immobilier vétuste, avec un coût énergétique prohibitif », explique Marc Gogny, directeur de l’école d’Alfort, qui parle aujourd’hui « de renaissance de l’espoir ».

Au final, « nous avons proposé un schéma de redressement en trois parties : un plan d’action interne, un apurement par l’État des déficits cumulés et un projet immobilier de rénovation. Notre plan d’action interne, avec une remise en ordre des pratiques de gestion, un meilleur contrôle des dépenses et une augmentation des recettes, a permis de diviser le déficit par quatre, en un an ».

Une hausse des rentrées est prévue cette année, assurée par les recettes cliniques – dont celles du Centre hospitalier universitaire vétérinaire d’Alfort (Chuva) dirigé dorénavant par Pascal Fayolle et Christine Médaille, « deux praticiens de haut niveau, avec une expérience du secteur privé » –, mais aussi par les conventions de recherche, les prestations de services pour l’industrie, et la formation continue.

Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1573 du 21/02/14 en page 16. 

Clarisse Burger

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité