Gérer les clients mécontents

Christophe Deforêt | 13.02.2014 à 18:21:07 |
©

Le temps où le vétérinaire bénéficiait d’une crédibilité absolue, tout comme le médecin, est révolu... Nos clients sont désormais des consommateurs de services et de produits et certains n’hésitent pas à manifester (ou)vertement leur mécontentement, avec une agressivité qui frôle même l’insulte.

Des techniques, comme la communication non violente, permettent de ne pas laisser ces situations dégénérer en conflits ouverts, éprouvants émotionnellement pour tous les protagonistes.Parfois – et pour certains tout particulièrement –, la communication ressemble davantage à un combat où l’une des deux parties doit sortir gagnante au détriment de l’autre. Le mécontentement d’un client est finalement parfois exacerbé par notre propre façon de communiquer.Une méthode, simple et structurée, développée dans les années 80 par le docteur en psychologie clinique Marshall B. Rosenberg, consiste à utiliser un mode de communication capable de faciliter les relations humaines et de les enrichir avec ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Christophe Deforêt
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK