Loi Macron en débat : l’Unapl défend son exercice libéral

Clarisse Burger | 29.01.2015 à 12:16:55 |
©

L’examen du projet de loi a débuté lundi 26 janvier, à l’Assemblée nationale. De son côté, l’Unapl demande le retrait des mesures “nocives” pour l’exercice libéral.

Le texte de la future loi “pour la croissance et l’activité”, censé débloquer l’économie du pays, selon le gouvernement, sera débattu pendant au moins deux semaines dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale. Quelque 3 000 amendements ont été disposés par les députés. Ce projet de loi a, rappelons-le, fait descendre dans la rue, le 30 septembre, les professions réglementées du droit, de la santé et du chiffre, déjà bien secouées par le rapport de l’Inspection générale des finances (IGF), les assimilant à des rentiers. Or l’Union nationale des professions libérales (Unapl) demande aux députés de supprimer ce qu’elle considère nuisible pour l’exercice libéral, pour ses entreprises et pour les « emplois qu’elles offrent ».

Retrouvez l’article complet en pages 14 et 15 de La Semaine Vétérinaire n° 1615 du 30 janvier 2015.

Clarisse Burger
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK